Pourquoi la transition énergétique va détruire des centaines de milliers d’emplois (article écrit par La Tribune)

Copyright ReutersLa nouvelle politique de transition énergétique lancée lors de la conférence environnementale prévoit des centaines de milliards d’investissements. Mais l’impact positif espéré sur l’emploi de cette décision est basé sur une illusion car le gouvernement ne prend pas en compte les effets induits de l’alourdissement programmé du prix de l’électricité en France et ses conséquences négatives en terme de perte de compétitivité.

La décision annoncé lors de la conférence environnementale de mettre en œuvre en France une nouvelle politique de « transition énergétique » engage la France à long terme. Elle exigera des investissements financiers de plusieurs centaines de milliards d’euros d’argent public. Pour être actée cette décision aurait du prendre en compte trois niveaux d’impacts sur l’emploi :
− les emplois directs crées dans les filières nouvelles mais aussi les destructions induites dans les autres filières énergétiques ;
− les emplois indirects, généralement ceux dans les branches sous-traitantes ;
− les emplois induits ou détruits dans les autres secteurs.

©latribune.fr

Lire plus

Auteur : Bernard-Michel Carnoy

Belge, ingénieur civil chimiste de l’Université de Liège, Master in Engineering, Economics & Design de Cornell University (USA), et ancien conférencier Université de Paris, Panthéon-Assas II.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.