Le prix de l’énergie doit rester compétitif et sa disponibilité doit être fiable.

L’énergie doit être au cœur de nos préoccupations, elle concerne tout le monde, les Entreprises, les particuliers et les salariés.

Elle ne doit pas être l’apanage des seuls intellectuels et écologistes.

 Les entrepreneurs et les particuliers s’inquiètent à juste titre de la hausse des prix de l’électricité qui pénalise notre compétitivité et s’inquiètent des hausses futures des prix, si il devait y avoir une réduction du Nucléaire dans le Mix énergétique.

 Nous devons et  sommes très attachés à l’efficacité économique du pays et à l’écologie.

 L’énergie est au cœur de la compétitivité des entreprises, elle constitue souvent le poste budgétaire le plus important et pour certains il s’agit d’une préoccupation quotidienne.

 En Wallonie, les prix sont déjà les plus chers d’Europe après Le Danemark et L’Allemagne en raison des contributions souvent non justifiées pour sa distribution et le développement des énergie vertes.

 La réduction de la part du Nucléaire ferait valser les prix de l’électricité et cela aurait des conséquences extrêmement néfastes pour les entreprises à plusieurs niveaux avec des pertes de marge, des licenciements de personnels et des augmentations de prix.

Les entreprises et les particuliers sont déjà inquiets par le contexte économique difficile.

 Abandonner notre filière Nucléaire revient donc à réduire notre niveau de vie, à sacrifier l’écologie en  devant augmenter la part des énergies fossiles qui contribuent à l’émission de CO2 et aussi  à dégrader  notre balance commerciale.

 Concernant les ressources de substitution ; le solaire photovoltaïque et l’éolien qui ont la faiblesse d’être intermittentes, elles ne pourront pas compenser les fermetures des centrales nucléaires.

 Les aides importantes octroyées pour leurs installations devraient d’ailleurs  être réorientées  vers la recherche et le développement afin de  réaliser les sauts technologiques indispensables pour les rendre compétitives et créer une vrai filière d’excellence dont pourrait tirer profit notre économie et nos concitoyens.

 Pour la santé des entreprises, de l’industrie et notre économie nous devons  donc continuer à exploiter la filière  énergétique la plus économique tout en renforçant les normes de sécurité des centrales  afin de maintenir les prix de l’énergie à des niveaux raisonnables.

Auteur : Bernard-Michel Carnoy

Belge, ingénieur civil chimiste de l’Université de Liège, Master in Engineering, Economics & Design de Cornell University (USA), et ancien conférencier Université de Paris, Panthéon-Assas II.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.