Solaire: L’Amérique se protège de la Chine, L’Europe s’enfonce et la Wallonie se désindustrialise.

L’Europe est en train de perdre son savoir faire et la Wallonie accélère sa désindustrialisation et sa précarité par sa politique de soutien au développement des panneaux photovoltaiques et de l’éolien.

Les Américains ont mis des taxes de 31 à 250 % sur les panneaux solaires importés de Chine, et des taxes de 13 à 26 % sur les éoliennes Chinoises.

A l’heure ou de nombreux fabricants Européens font faillite, on peut se demander pourquoi l’Europe  ne fait rien et pourquoi la Wallonie continue à soutenir massivement l’installation de panneaux solaires Chinois qui sont  responsables des augmentations du prix de l’électricité de 15 % par an que nous pouvons constater sur nos factures .

A l’heure où l’Amérique développe  massivement sa production de gaz de schiste à un coût quatre fois moindre que le prix du gaz en Europe,  à l’heure où les Chinois démarrent une nouvelle centrale  au Charbon toutes les semaines produisant de l’électricité à un prix supercompétitif, nous, nous  augmentons nos coûts énergétiques  en important des équipements fabriqués en Chine, nous perdons notre savoir faire et nous tuons notre compétitivité et nos emplois.

La technologie photovoltaique n’est pas encore rentable, mais son prix diminue de 10 à 12 % par an , on en est aujourd’hui à 0,8 € par Wc pour les meilleurs fabricants.

L’écart de prix avec les fabricants chinois qui sont  largement subventionnés est de  l’ordre de 30%.  Une politique intelligente voudrait que l’Europe consacre ses ressources en Recherche & Développement pour développer   du photovoltaique qui soit rentable et ainsi de  créer une véritable filière industrielle capable d’équiper L’Europe et d’exporter dans le monde entier.

Messieurs, Réveillez vous, il est plus que temps !

Auteur : Bernard-Michel Carnoy

Belge, ingénieur civil chimiste de l’Université de Liège, Master in Engineering, Economics & Design de Cornell University (USA), et ancien conférencier Université de Paris, Panthéon-Assas II.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.